Sacrement de la Confirmation pour les enfants de 4ème année de catéchisme à 9h00

Les enfants de 4ème année ont reçu le sacrement de la confirmation le samedi 15 juin 2024 à 9h00 à la l’église du Moufia.
La messe a été célébrée par père Bernardin et père Gildas et présidée par Monseigneur Pascal Chane-Teng évêque de la Réunion.

Seigneur, nous te confions tous ces jeunes de 4ème année, guide-les, comble-les de ta grâce, afin qu’ils comprennent que ce beau sacrement n’est que le début de leur mission…
Nous remercions tous ceux qui les ont accompagnés pendant toute cette année de catéchèse.

Homélie de Monseigneur Pascal CHANE TENG (extraits)
Chers jeunes, je vais me rapprocher de vous pour mieux vous voir. Je vois que vous avez de belles tenues, belles coiffures...
L’homélie que je vais faire est basée sur vos lettres, lettres que vous avez adressées à l’évêque. J’ai relevé des pistes ; la présentation de votre famille, vos rêves, le métier que vous désirez exercer, ce que vous aimez dans la vie, ce qui vous rend triste...et votre désir de recevoir le sacrement de confirmation. Merci pour vos partages et les informations . Je voudrais vous proposer quelque chose pour le futur.
Certains d’entre vous ont déjà des projets pour le futur : être sportif professionnel, actrice, professeur, travailler à la NASA pour découvrir les merveilles de Dieu, être psychologue, informaticien, policier, être riche...
Vous aimez les jeux , les loisirs, le shopping, les rencontres de catéchisme. L’un dit je suis extrêmement attaché à ma famille.
Qu’est-ce qu’être heureux ? Etre ensemble en famille, avoir des amitiés au collège, dans la quartier. Il y a un mot pour résumer tout cela. C’est le mot AMOUR. C’est pour cela que nous nous mettons en contact pour faire grandir notre capacité d’aimer. Ce sont les relations qui rendent heureux.
Ce qui a de triste dans ta vie, tu dis : mon physique. Dieu ne regarde pas le physique, il regarde le cœur. Tu peux reprendre dans la prière , Moi je suis une enfant bien-aimé de Dieu. je suis créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Alors, laisse les autres causer, se moquer.
Quand quelqu’un se moque de toi, on appelle cela un transfert. Celui qui se moque de toi est malheureux dans son cœur. Il reporte sur toi ce qu’il vit . Tu peux alors prier pour ce jeune pour qu’il trouve la lumière. Faire preuve de prudence, prier, patienter ...
Je suis triste quand il y a des histoires dans la famille, mon frère me frappe, mes parents se disputent ; parfois, il y a séparation. Deux pistes à suivre : le papa et la maman doivent jouer leur rôle et réorganiser la famille car on a besoin de la solidarité qui se construit maintenant. Quand il y a conflit entre tes parents, dis-toi que tu as ton chemin à construire. Dieu t’a donné des talents pour avancer sur ton chemin. Prier pour que le Seigneur donne sa paix et sa lumière pour éclairer des personnes de la famille qui peuvent aider : parrain, marraine, tatie, tonton... Ces personnes peuvent croiser ton chemin pour avancer. Ne pas rester tout seul. On peut trouver des solutions qui tardent à venir. Ne jamais rester isolé.
Nous vous faisons vivre cette confirmation et en vous donnant l’Esprit Saint qui ne vous abandonnera jamais car c’est l’Esprit Saint qui crée l’amour entre Dieu et Jésus entre Dieu, Jésus et toi. Dieu habite déjà en toi. Je suis une chapelle et Dieu vient confirmer sa présence à la confirmation.
Deux défis à affronter pour fortifier ma foi :
 la maladie : regarde la croix où Jésus a accepté les souffrances. Dieu seul connaît le moment de l’amélioration. Demandons au Seigneur le courage dans l’épreuve, le personnel de santé nécessaire. Saint Paul nous dit qu’on peut être jeté à terre mais non pas écrasé. ( 2Co 4,9). Nous sommes dans la tristesse mais non pas abandonnés. Et lorsqu’il y a un décès dans la famille, Jésus nous donne la consolation, regarde la croix où il y a tout l’enfer de notre vie. Jésus a bataillé avec la violence et la mort. Jésus a été vainqueur, à Pâques, il est ressuscité. Qu’il nous donne la consolation quand nous sommes séparés temporairement de papi, ... demandons la consolation dans la prière.
Et un enfant s’est posé la question est-ce que mes parents vont mourir avant moi ? Avance, construis ta vie, ne te tracasse pas. Aujourd’hui, fleurissons notre vie...
Enfin, il y a le tracas des devoirs : je n’aime pas les devoirs, ou encore je suis triste, je désire être très riche pour avoir une belle voiture. Dieu nous donne de l’intelligence. Avançons avec nos talents. Les notes sont évaluatives ou indicatives ; elle ne fixent pas ton destin. Moi, mon professeur de physique a déclaré que j’étais médiocre. J’ai avancé pour découvrir que j‘aimais l’histoire et les langues. Tu as des talents, vas-y, avance.
Tu veux être riche. C’est légitime de désirer une vie confortable, une belle villa. Cela va-t- il te rendre heureux ? Il y en a qui avait tout cela et leur vie a été un enfer : disputes, violences...
Ce qui nous rend heureux, c’est l’amour, quelque soit le métier, le style de maison.
Tu veux être dans la chorale après ta confirmation, vas-y.
Tu veux être un vrai saint mais tu es déjà en sainteté par ton baptême. Dieu a mis en toi son amour, la sainteté, la vie éternelle. Tout cela commence au baptême. Ce cadeau-là est à entretenir et c’est ton parcours de vie qui va faire ce cadeau. Les catéchistes t’ont donné un minimum, à toi de continuer.
Personne n’a décidé de devenir religieux. On en a besoin. Quand on dit cela aux jeunes, cela passe mal...
Ce qui me rend heureux c’est d’être avec ceux que j’aime, quand je découvre que l’amour de Dieu me rend heureux et j’ai envie de partager cette joie avec les autres, faire vivre aux autres cette joie de l’amour.
Prudence, patience et prière.
Je vous souhaite à tous et à toutes un bon chemin. AMEN.